Service de sécurité incendie

Avant 1963, le service incendie de Howick-Très-Saint-Sacrement utilisait une pompe assemblée à une remorque qui était entreposée dans l’Hôtel de Ville et tirée à l’arrière d’un véhicule automobile lors d’un incendie. Si l’incendie n’était pas à proiximité d’une bonne source d’eau, la pompe était de pauvre utilité, car le transport de grande quantité d’eau n’était pas encore instauré. Les équipements des pompiers étaient restreints avec moins de la moitié suffisante de bottes, manteaux, casques et mitaines. À cette époque, quand un appel d’incendie survenait, les pompiers étaient alertés par le son d’une sirène qui était localisée à l’Hôtel de Ville. Le service incendie était constitué de toutes personnes qui entendaient la sirène et qui pensaient pouvoir aider. Dans certains cas, les municipalités voisines étaient appelées en renfort lors d’incendies majeurs malgré que les maires de ces municipalités devaient être contactés en premier lieu pour établir des arrangement.

En 1963, le Village de Howick acheta un nouveau camion pompe : un Lafrance américain avec une pompe de 625 gallons par minute. En août 1965, le service de pompiers volontaires de Howick-Très-Saint-Sacrement devient officiellement organisé. Le premier camion-citerne fut acheté en 1966 par Très-Saint-Sacrement. À ce moment, les appels d'incendie étaient reçus par des téléphones spéciaux et transmis par une chaîne téléphonique aux autres pompiers.

Au cours des années qui suivirent, un large système basé sur une aide mutuelle, fut formé dans le sud-ouest du Québec. Dans ce système, un chef pompier était apte à téléphoner directement à un service incendie voisin, sans obtenir la permission du maire comme par le passé. Tous les conseils comprenaient que, lorsqu’un service incendie était appelé sous ce système, il n’y aurait aucun échange d’argent. Cela donna au service incendie une liberté de faire appel à toute l’aide jugée nécessaire en cas d’incendie. Le service Howick-Très-Saint-Sacrement s’est joint à ce système en 1969.

Un nouveau camion secours fut acheté en 1970 afin de créer une ligne croissante d’équipement. En 1974, deux postes de radios émetteur-récepteur pour l’aide mutuelle furent acquis, améliorant grandement le service incendie, puisque nous étions tous sur la même fréquence. Le service incendie déménage de l’Hôtel de Ville à la nouvelle station d’incendie en 1975. Un nouveau camion-citerne fut acheté en 1980 et en 1987, les pompiers ont commencé à recevoir les appels d’incendie par pagette plutôt que par la chaîne téléphonique. Un nouveau camion pompe fut acquis en 1996. Le camion secours fut acheté en 2004 et un nouveau camion-citerne en 2010.

Aujourd’hui, le service incendie continue de progresser en offrant une meilleure formation pour ses pompiers en matière d’incendie et en améliorant constamment ses équipements. Nos pompiers volontaires sont tout aussi dévoués que l’étaient leurs prédécesseurs à l’époque.

Permis de brûlage disponible auprès de ce service en contactant M. Alan Cullen au 450 829-2403.

Pour plus d'information, contactez la paroisse au : (450) 825-0192

menu